Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

olrach.overblog.com

olrach.overblog.com

Blog littéraire.


Savoir lire

Publié par olivier rachet sur 5 Février 2019, 14:43pm

« La question n’est pas de se demander ce qu’il y a derrière ce qui est écrit, mais de lire ce qui est écrit », soutenait Emmanuel Hocquard dans Une grammaire de Tanger, fruit d’une résidence accomplie à l’institut français de Tanger-Tétouan, durant l’année 2006. On sait combien la question de la littéralité, qu’il opposait non sans véhémence à la littérarité, tenait à cœur à cet auteur venant de disparaître. L’ignore-t-on peut-être, mais l’apprentissage de la langue et de la grammaire qui fut le sien se déroula à Tanger, à l’époque où la ville était sous statut international, de 1945 à 1956. Souvenirs d’un écolier ayant appris à lire, avant d’apprendre à écrire. Or, la lecture n’est-elle pas l’activité la moins communément partagée qui soit : « Il en va de lire comme de voir : on lit et on voit comme on a appris à voir et à lire, c’est-à-dire de manière compulsive, en ramenant ce qui est inconnu à du déjà connu. En annulant. » L’auteur cite abondamment Deleuze qui parlait, de son côté, de lecture « en intensité », ajoutant que « le seul critère est de savoir si ça fonctionne pour moi. » Avouons- le, pour pasticher Deleuze, mais ça s’écrit partout et dans tous les sens, ça grouille, prolifère ; ça fourmille. Les énoncés sont une sorte de végétation prolifique, anarchique et discontinue, mais là encore la métaphore végétale ment. À la narration marquée par une logique de la causalité, Hocquard opposait le récit où la succession des propositions « est non chronologique et non causale. » Est-ce à Tanger que l’auteur découvrit le dérèglement grammatical du cut-up cher à Burroughs, peu importe. Il en va de l’écriture comme du réel, celle-ci est. La non-écriture – c’est-à-dire l’ignorance, l’obscurantisme, la dématérialisation, les réseaux sociaux, la communication, le parasitage publicitaire, la rhétorique aurait sans doute ajouté Platon – n’est pas. Là-dessus, tout le monde ment, n’est-ce pas ? « Et si l’on objecte qu’un langage déréglé devient un langage dépourvu de sens, cela revient simplement à reconnaître que le sens n’est pas dans les mots mais dans les règles. » Savoir écrire, Sollers le répète souvent, c’est savoir lire et savoir vivre. Point le lendemain. Le chant, la poésie, le rythme lent de l’amour.

Emmanuel Hocquard, Une grammaire de Tanger, centre international de poésie Marseille, Collection « Le Refuge en Méditerranée ».

@crédit photo : Simon Hantaï, "Peinture (Ecriture rose)".

@crédit photo : Simon Hantaï, "Peinture (Ecriture rose)".

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents