Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

olrach.overblog.com

olrach.overblog.com

Blog littéraire.


Pour fermer définitivement les théâtres !

Publié par olivier rachet sur 18 Décembre 2020, 10:35am

   La fermeture temporaire des théâtres est une chance. Pour en finir avec un théâtre qui n’en est pas un. Dans un texte paru en 1968 dans le numéro 9 de la revue romaine Nuovi Argomenti, intitulé « Manifeste pour un nouveau théâtre », Pasolini appelle de ses vœux un « théâtre de Parole » qui prendrait le contre-pied d’un théâtre bourgeois et anti-bourgeois : le « théâtre de Bavardage » et le « théâtre du Geste et du Cri », tous deux « produits d’une même civilisation bourgeoise [ayant] en commun la haine de la Parole. » Rite social d’un côté, religieux de l’autre ; fût-ce sous les auspices d’un débordement dionysiaque comme dans le Living Theatre ou le théâtre de la cruauté prôné par Artaud. Un théâtre élitiste et utopique à la fois puisqu’il s’adresserait aux bourgeois éclairés et aux intellectuels dont Pasolini imagine qu’ils sont les mieux à même de s’adresser aux ouvriers et aux classes populaires.

   Si la critique qui est la sienne d’un théâtre de convention sociale semble aujourd’hui quelque peu dépassée, sa remise en cause d’un théâtre qu’il qualifie ironiquement d’underground fait encore mouche tant la subversion est aujourd’hui devenue une sacro-sainte règle qui, à défaut de satisfaire les mesquineries petites-bourgeoises flatte ses bas instincts en les provoquant : « Cette sacralité du théâtre, écrit Pasolini, se fonde sur l’idéologie de la renaissance d’un théâtre primitif, originaire, accompli comme rite propitiatoire ou mieux, orgiastique. [...] telle religiosité archaïque restaurée par colère contre le laïcisme crétin de la civilisation de consommation finit justement par devenir une forme d’authentique religiosité moderne (qui n’a rien à voir avec les anciens paysans, et beaucoup à voir en revanche avec l’organisation industrielle de la vie). »

   On peut rêver à ce que serait ce théâtre s’adressant à la tête et à l’intelligence et regretter à la fois l’inculture des élites intellectuelles et la traduction tardive d’un tel manifeste, édité seulement en 2019 à 2000 exemplaires par les éditions Ypsilon. Pour finir, la parola al maestro : « Il teatro di Parola è un teatro completamente nuovo, perché si rivolge a un tipo nuovo di pubblico, scavalcando del tutto e per sempre il pubblico borghese tradizionale. [...] Il teatro di Parola ricerca il suo “spazio teatrale” non nell’ambiente ma nella testa. »

Pier Paolo Pasolini, Manifesto per un nuovo teatro, traduction Marie Fabre, Ypsilon éditeur.

Pour fermer définitivement les théâtres !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents