Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

olrach.overblog.com

olrach.overblog.com

Blog littéraire.


A tous les coeurs inflammables

Publié par olrach sur 8 Juin 2016, 20:02pm

Burn out est le premier roman, écrit à quatre mains, par Mehdi Meklat et Badoudrine Saïd Abdallah. Ces deux jeunes auteurs se sont rencontrés sur les bancs du lycée, en 2007. Ils ont publié leurs premiers reportages sur un blog. Puis, se sont lancés, pour France inter, dans la création d’émissions radiophoniques et ont réalisé un documentaire pour la chaîne Arte. En compagnie de l’animateur-journaliste Mouloud Achour, ils viennent de publier une nouvelle revue disponible à partir du 6 juin 2016 et qui fait déjà beaucoup parlé d’elle Téléramadan. Le premier édito revendique, non sans ironie, son communautarisme mais celui des idées beaucoup plus que des identités assignées. Le ton est donné dès les premières lignes : « Nous sommes le Grand Remplacement » clament ceux qui anticipent déjà sur les débats rances dont les médias vont continuer d’être friands.

« Nous sommes le Grand Remplacement. Sûrement pas celui que les fous peuvent fantasmer. Nous sommes un grand remplacement naturel, celui d’une génération face aux « autres », du cycle de la vie. Nous sommes le présent. Nous sommes le Grand Remplacement d’un système archaïque, qui ne nous parle plus et qui ne nous a jamais considérés comme ses enfants. Nous sommes radicaux dans nos idées : nous irons au bout de la beauté. »

« Il est temps de grand-remplacer ce présent qui nous oppresse, qui nous divise. Nous voulons grand-remplacer le désespoir par un idéal : l’écoute et la réflexion. Téléramadan n’est pas une démarche militante. C’est une démarche politique qui passe par la littérature, le regard et la poésie.

Laissez-nous la naïveté de dire qu’on est les potes de personne, mais les frères de tout le monde. »

Revenons à Burn out paru en 2015. Les auteurs s’intéressent au destin d’un homme, Chaar Djamal, 41 ans, originaire d’Algérie, marié à une nantaise rencontrée, via internet, sur un site de rencontres. Le roman raconte, à travers différentes voix, le destin de cet homme qui, de désespoir, s’immolera par le feu devant une agence de Pôle emploi. Après avoir quitté un pays dans lequel il se sentait condamné vivant, il tente l’aventure en France : « La perpétuité du bled, c’est pire que Guatanamo, t’as pas de combinaison de rechange et tu bouffes du mouton ». En Algérie, à Sidi Bel Abbes, il rêvait d’être clown. Se fera kidnapper par des islamistes ne trouvant apparemment pas drôle la vocation qui était la sienne.

En France, il ira de petit boulot en petit boulot, travaillant dans un abattoir puis dans la sidérurgie. Un temps, il fut embauché dans un cirque, sa seule vraie famille, mais il quittera sa passion afin de pouvoir continuer à survivre, dignement. Nul misérabilisme pourtant dans ce récit, mené tambour battant par les voix de tous ceux ayant un jour croisé la route du protagoniste. Des principaux membres de sa famille aux voisins algériens ou français, en passant par une psychologue du travail, une trapéziste ou un douanier tamponnant les passeports ; tous racontent, intrigués, ce que fut cet homme, anonyme parmi les anonymes et dont la mort sacrificielle fera la une des médias avant de tomber définitivement dans l’oubli.

Le caractère polyphonique du roman est sans nul doute la plus belle réussite de leurs auteurs qui arrivent à recomposer le caractère toujours fragmentaire d’une vie et à donner forme au morcellement des identités dont ils nous rappellent qu’elles sont toujours plurielles et mouvantes. « A chaque être plusieurs autres vies me semblaient dues » écrivait déjà Rimbaud dans Illuminations. La plume aguerrie déjà de ces jeunes auteurs est la plus belle des réponses face aux crispations identitaires et nationalistes dont on observe, sidérés, l’éternel retour du pire. Allez, du vent !

Mehdi Meklat / Badroudine Saïd Abdallah, Burn out, Editions du Seuil.

A tous les coeurs inflammables

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents